Les 5 risques majeurs à l’école

Contrairement aux idées reçues, les enfants Hauts Potentiels ne sont pas assurés de réussir à l’école. Bien au contraire ! On estime parfois l’échec scolaire des élèves surdoués à 50% mais aucune étude statistique sérieuse ne vient corroborer ce chiffre, pour l’instant. Au-delà de la bataille des chiffres qui oppose les médias et les chercheurs, la réalité de leurs difficultés doit être prise en compte.

La scolarité des EHP (Enfants à Haut Potentiel) tels que l’Education Nationale les appelle est menacée à la fois par le format de l’école et par les risques associés à leur fonctionnement cognitif. Les sociologues et médecins s’accordent sur au moins cinq risques majeurs.

– L’ennui : le contenu d’apprentissage est trop restreint pour intéresser durablement

– L’absence d’effort : les capacités cognitives rendent le travail scolaire facile dans les premières années

– L’angoisse : le perfectionnisme de l’enfant HP ne lui fait pas envisager les évaluations de manière sereine

– La vitesse : un enseignement non différencié ne permet pas de répondre à l’appétit d’apprentissage

– La procrastination : tous les risques précédents produisent une inertie dans l’investissement scolaire qui aboutit à un report fréquent du travail personnel

Ces risques doivent être travaillés spécifiquement pour les enfants HP. Un accompagnement externe est parfois la bonne réponse. incluZive propose des parcours d’accompagnement pour les enfants et pour les adultes.

Signature

Laissez un commentaire pour engager la discussion.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :